Planification de projets en environnement

Avant de mettre en œuvre un projet de développement, de valorisation, de conservation ou de restauration, il est important de considérer le potentiel et les contraintes du site visé. De nombreux outils de planification permettent d’obtenir les données nécessaires pour établir un premier portrait du territoire. Ces informations, disponibles en ligne, proviennent de bases de données gouvernementales ou d’organismes à but non lucratif (OBNL). Divers éléments de connaissance peuvent donc en être tirés pour effectuer un diagnostic du territoire, tel que les composantes des milieux physique et biologique. Les caractéristiques du milieu physique comprennent, entre autres, le type de sol, les dépôts de surface, le drainage et la présence de milieu hydrique. Puis, un aperçu des composantes du milieu biologique peut être obtenu en identifiant les peuplements forestiers présents, les espèces à statut précaire, les espèces exotiques envahissantes, les milieux humides, etc.

Ces informations permettent de gagner du temps. Elles sont également un outil d’aide à la prise de décisions pour bien planifier vos projets, déceler certaines contraintes biophysiques présentes dans la zone d’étude et estimer avec plus de justesse le budget nécessaire pour réaliser les travaux de terrain.

Malgré le fait que ces outils soient très utiles, il demeure important que les informations recueillies soient validées sur le terrain par un professionnel. Les visites sur la zone d’étude permettent de préciser les limites des milieux obtenues par photo-interprétation, de valider l’identification des types de milieux humides et hydriques (MHH), en plus de confirmer et de compléter les données obtenues en ligne. Les rubriques suivantes présentent trois de ces outils :