Inventaire pédologique en Extrême-Arctique

Du 16 au 31 juillet dernier, Hugo se trouvait à Cambridge Bay sur l’île de Victoria dans l’Extrême-Arctique canadien. Il y a séjourné deux semaines afin de contribuer aux recherches de la Station canadienne de recherche dans l’Extrême-Arctique (SCREA, ou CHARS en anglais) avec ses connaissances sur les sols. Hugo a participé à un projet étudiant l’hypothèse que les particularités des sols de la région (pH très élevé) pourraient causer des carences alimentaires chez les caribous et les bœufs musqués. Il a également contribué à modéliser l’évolution des propriétés des sols de l’arctique dans un contexte de changements climatiques.

Quelle belle expérience, ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de travailler dans un tel environnement!

Île de Victoria

 

Soleil de minuit sur l’île de Victoria

De gauche à droite: Donald McLennan, Hugo Thibaudeau Robitaille et Charles Greer

Inventaire du microbiome du sol  par Charles Greer

Hugo Thibaudeau Robitaille et Donald McLennan